Outaouais
_3 mai 2009

H2O CHELSEA

Thème de la ruralité :
Développement durable
Région :
Outaouais
MRC :
Les Collines-de-l'Outaouais Population
Municipalité :
Chelsea
H2O_Chelsea.jpg

L'approvisionnement en eau potable de la municipalité de Chelsea dépend de la préservation des eaux souterraines non seulement limitées mais menacées par la pollution de surface. La communauté de Chelsea s'est mobilisée pour approfondir la connaissance de ses ressources en eau et pour préserver celles-ci en contrôlant leur utilisation.

Description du projet

Défi : Prévenir la pénurie et la pollution des sources souterraines d’eau potable.

Idées reçues : Une recherche scientifique et un programme de sensibilisation d'une telle ampleur, c’est beaucoup trop coûteux et surtout très complexe à assumer pour une petite communauté . Les habitudes de consommation sont trop difficiles à changer pour qu'un projet de cette nature fasse la différence.

Solution durable : Positionner la municipalité dans une dynamique de prise en main de son territoire, en partenariat avec la population.

Résultats :

  • La connaissance de la quantité d'eau disponible et de sa qualité s'est améliorée;
  • L’application des règlements existants est renforcée;
  • 50% des résidences se sont prêtées au programme d’analyse des eaux de puits;
  • 85% des répondants au questionnaire soutiennent le programme H2O Chelsea;
  • La communauté est reconnue comme leader en environnement et en développement durable à travers le Canada; de nombreux prix ont été décernés au projet H2O Chelsea.

La petite histoire

L'approvisionnement en eau potable de la municipalité de Chelsea dépend exclusivement des ressources souterraines. La géographie du village – constitué principalement de logements à faible densité de population, construits directement sur le bouclier rocheux précambrien des collines de la Gatineau – exclut toute possibilité de construire un système d’aqueduc ou d’égouts municipal. Une situation précaire d’autant plus que les ressources souterraines sont menacées par la pollution grandissante des eaux de surface.

Appréhendant une éventuelle pénurie d'eau potable, la communauté se mobilise pour approfondir la connaissance de ses ressources en eau et pour en assurer une gestion avisée. Cette démarche vise la préservation de la qualité et de la quantité d'eau disponible sur le territoire.

L’objectif du projet est de réaliser un programme d’échantillonnage et une sensibilisation de la population dans une optique de prévention. Le programme H2O Chelsea propose la surveillance et la gestion des lacs, des cours d’eau, des puits résidentiels et des milieux humides. Il a débuté en 2003 et s’articule autour de cinq points :

  • L’échantillonnage pour améliorer la connaissance scientifique du réseau (48 stations sont visitées, une fois par mois, de mai à décembre);
  • La surveillance du système d’eau pour connaître les effets de l'activité humaine et des événements naturels;
  • La sensibilisation pour l'adhésion de la population et l'évolution des comportements;
  • L’implication des citoyens et des étudiants pour la cueillette de données (4 équipes de 14 bénévoles sont responsables de l'échantillonnage);
  • Une large diffusion de l’information sur les décisions municipales qui affectent la gestion des ressources en eau.

Le coeur du projet

H2O Chelsea est un programme qui vise « à approfondir la connaissance des eaux de surface et des eaux souterraines à Chelsea pour permettre à la municipalité de mieux gérer ses ressources ». Des chercheurs d'Ottawa ont élaboré un protocole de recherche qui assure des résultats standardisés pouvant être comparés aux lignes directrices fédérales et provinciales en matière de qualité de l'eau, tout en permettant que l'échantillonnage soit effectué par des bénévoles. L’ensemble de la communauté est mobilisé et la réussite de l’opération repose sur l’implication bénévole d'une cinquantaine d'habitants.

Comme la gestion de l’eau et des ressources en général demande une expertise solide, des partenaires scientifiques sont mis à contribution dont le maire de la municipalité, lui-même expert-conseil, et des membres de l’Institut de l’environnement de l’Université d’Ottawa qui vivent à Chelsea. La municipalité a également recruté un agent de développement durable qui s'ajoute à la ressource permanente du programme H2O Chelsea.

Ces initiatives de recherche et de surveillance sont accompagnées de programmes de sensibilisation et d’éducation destinés à l’ensemble de la population, jeunes et moins jeunes. Ils visent à inciter la communauté à économiser les ressources en eau de Chelsea. Les activités sont diverses : trousses d'information envoyées dans tous les foyers et les entreprises de Chelsea, programme scolaire de niveau primaire sur la conservation de l'eau, présentations des résultats des travaux d'échantillonnage de H2O Chelsea, stands d'information dans le cadre d'événements locaux et publication de mises à jour dans les journaux municipaux et locaux.

 

Les leçons du projet

S'assurer du soutien de la population en l'impliquant dans le choix des actions
Selon les porteurs de projet, le premier facteur de réussite est la mobilisation, l’implication de tous et l’appropriation de l’initiative par les habitants. Non seulement les citoyens ont-ils pu s’impliquer en tant que bénévoles dans l’échantillonnage et les relevés scientifiques mais également dans l’élaboration du plan d’action. Cette mobilisation n’est possible que dans la mesure où chacun prend conscience des enjeux qui sont posés. La municipalité n'a pas lésiné sur les moyens de faire connaître à la population le programme H2O Chelsea. Bulletin municipal et réunions publiques ont servi de tribune pour expliquer clairement les raisons d’être de la démarche et le positionnement de la municipalité dans le créneau environnementaliste.

Provoquer une opportunité de partenariat scientifique
La crédibilité de ce projet d’échantillonnage de l’eau tient au suivi scientifique rigoureux réalisé par l’Université d’Ottawa et par le groupe ACRE. La présence de ces organismes et d'acteurs-clé, déjà intégrés à la communauté de Chelsea, a assuré la réussite de l'entreprise. Toutes les communautés possèdent en leur sein des experts et des leaders non révélés qu'il importe de dénicher, avant de faire appel à des ressources extérieures. Il importe d'améliorer la connaissance de son milieu et de ses concitoyens et les réseaux de chacun doivent être mis à contribution.

« Perdre du temps » pour s’assurer un financement adéquat
La recherche de financement et de subventions est un travail de longue haleine. Un temps précieux est mobilisé que tout le monde aimerait voir occupé de façon plus productive. Néanmoins, cette « perte de temps » est un passage obligé, particulièrement pour le type de projet qui nous occupe car il nécessite l’engagement d’un chargé de projet et implique des coûts de laboratoire importants. Le partenariat créé ici c'est avéré une aide matérielle précieuse.

Prendre en compte les préoccupations territoriales spécifiques du milieu
L’eau n’a pas de frontières et sa gestion devrait dépasser le simple cadre administratif d’une municipalité. Les porteurs de projet souhaitent vivement le transfert de l'initiative dans les municipalités avoisinantes ce qui permettrait l'adoption d'une vision globale et des agissements conséquents. Par ailleurs, on sait que les lacs, les puits et les cours d’eau n'ont pas la même importance dans chaque territoire. De même, les activités humaines n’ont pas la même ampleur ni les mêmes impacts, selon le lieu où elles s'inscrivent. Il ne faut donc pas oublier de considérer les spécificités de chaque territoire dans la définition d’un programme de cette nature.

Fiche du projet
Statut du projet:
En cours
Année de démarrage:
2002
Organisme ayant procuré une aide technique ou financière:
Municipalité de Chelsea
Source(s) de financement:
- Fonds action Québec pour le développement durable - Municipalité de Chelsea - Fonds nord-américain de coopération dans le domaine de l'environnement - CLD des Collines-de-l'Outaouais - Réseau d'évaluation et de surveillance écologique
Nombre d'emplois créés:
Personne responsable:
Patrick Henry, chargé de projet H2O Chelsea
Adresse:
Téléphone:
819 827-1124
Courriel:
h2o@chelsea.ca
Liens Web: