Une grande opération de charme

1 Février 2003

Par Jacques Proulx
jproulx@solidarite-rurale.qc.ca

Tous les deux ans, au mois de janvier, toute l'équipe de Solidarité rurale du Québec est mobilisée par la Foire des villages. Le bureau prend des allures de ruche pendant que nos employés font preuve d'une créativité hors du commun. En effet, la Foire des villages est une opération démesurée pour une équipe comme la nôtre. D'autant démesurée que Solidarité rurale du Québec n'a pas pour première clientèle les urbains. Mais à bien y penser, la seule solution durable aux problèmes de démographie qui confrontent nos pays et nos arrière-pays est en ville. À bien étudier la question de l'exode rural en Occident, on constate qu'un mouvement migratoire est lancé. L'idée que l'on passe sa vie à la même adresse, fusse-t-elle en ville ou au village, est une idée ancienne. Le premier motif de migration est l'allongement de la durée de vie. Ainsi, pour plusieurs urbains, une portion de vie en milieu rural est un projet qui correspond, par exemple, au temps dédié à la famille ou à celui consacré au début de la retraite. Il est maintenant raisonnable de croire que nos contemporains seront aléatoirement ruraux, banlieusards et même urbains.

D'un autre côté, la Foire des villages est une activité importante pour notre coalition car elle nous permet d'avoir un projet commun avec les MRC du Québec. D'une certaine manière, pour la Foire des villages, Solidarité rurale du Québec met la table et crée l'ambiance alors que les MRC, chacune à leur manière, préparent le repas. Sans la contribution emballée des milieux locaux, MRC, CLD et SADC, il n'y aurait pas de Foire des villages. D'ailleurs, tout au long des mois de préparation, nous avons bien senti que les intervenants locaux saisissaient bien le réel sens de cet événement unique. Unique car il est la seule action nationale à promouvoir la qualité de vie en milieu rural. La Foire des villages devrait être le fer de lance, la locomotive de toute campagne de promotion de la qualité de vie des milieux ruraux. Puissent ceux et celles qui donnent suite au Rendez-vous national des régions nous entendent.

Enfin, qu'on se le dise, la Foire des villages est une activité financée par les MRC, les milliers de visiteurs de la Foire et quelques commandites et subventions. Une grande opération de charme menée à budget réduit.


Québec rural volume 12 no 1 - février 2003