Nouveaux paradigmes!

21 Mars 2013

Paradigme : n.m. Représentation du monde, manière de voir les choses, modèle cohérent de vision du monde qui repose sur une base définie, sur un système de valeurs partagées.

Bellechasse. Quatre villages magnifiques au pied des Appalaches : Saint-Léon-de-Standon, Saint-Philémon, Saint-Nazaire-de-Dorchester et Notre-Dame-Auxiliatrice de Buckland. Quatre municipalités rurales fragiles qui ont choisi d’unir leur force pour améliorer leur situation et se donner un avenir. C’est la Contrée des Montagnes dans Bellechasse . Plus qu’un projet, c'est un nouveau mode de vie et de fonctionnement que ces villages sont en voie d'instaurer, pour chacun d’eux et pour les quatre, ensemble! On parle ici d’entraide, de dialogue, de partage et de complémentarité.

Abitibi. Le 16e colloque annuel en développement rural s’est déroulé sous le thème de l’Harmonisation des clochers. Le but est clair, harmoniser les relations entre les diverses communautés faisant partie intégrante du territoire de la MRC d’Abitibi.
Et les exemples se multiplient! Ces villages qui, hier encore, se battaient bec et ongles pour attirer à eux la prospérité avant que d’autres ne le fassent et les en privent, ces villages aujourd’hui travaillent de concert pour partager cette même prospérité. Il y a là un changement profond dans les façons d’aborder les relations intercommunales et le développement. Parce qu’ils ont des idées, ils ont des rêves, ces villages, et plutôt que de s’enfermer chacun dans leur rêve, ils apprennent à les partager et à les faire grandir ensemble.

Ce cheminement, il ne s’est pas fait instantanément, il ne s’est pas fait tout seul! On peut difficilement partager quand on n’a pas confiance en soi, que l’on n’est pas fier de ce que l’on est. Voilà ce que 22 ans de bataille, de militantisme pour les ruraux a fait émerger. Voilà ce que 12 ans de Politique nationale de la ruralité a fait grandir! Confiance, fierté et aussi une certaine maturité qui s’installe et qui permet maintenant de passer à d’autres paradigmes, plus constructifs.

Et c’est précisément autour de ces nouveaux paradigmes que s’articule l’Avis de Solidarité rurale : « Ensemble, façonnons une nouvelle phase de développement de la ruralité ». Un avis qui s’appuie d’abord sur une vision partagée pour édifier une société durable, et qui se décline en quatre axes : une gouvernance territoriale inclusive, un développement socio-économique multifonctionnel, le passage de services de proximité à la proximité des services et une modulation universelle appuyée par des chantiers sur mesure.

Ces nouveaux paradigmes, ils sont inspirés directement de ce que les ruraux nous ont livré comme témoignage, de ce qu’ils ont exprimé comme besoin, de ce qu’ils ont rêvé pour leur milieu de vie, pendant presque deux ans, à travers la tournée que nous avons effectuée et les forums de discussions que nous avons tenus ou par le biais des mémoires qu’ils nous ont transmis.

Notre avis est donc construit de la sagesse de ces gens qui dessinent aujourd’hui ce que sera la ruralité de demain, dans cette société durable que nous voulons tous.
Mais n’allons pas croire que tout se fera facilement à compter de maintenant. Nos communautés évoluent, mais les structures de gouvernance devront également s’adapter et suivre la cadence. L’appareil de l’État aura à s’ajuster à cette vitalité nouvelle des territoires. Et entre nous, dans nos milieux de vie, il y en aura encore des discussions et des débats. À travers cette évolution, nous devrons sans cesse revenir à cette phrase d’une grande sagesse : « Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles. » - (Sénèque)

Donc, il nous appartient d’oser! Oser ces nouveaux paradigmes qui nous portent déjà! Oser le dialogue et la complémentarité. Oser le courage et l’inédit! Oser la remise en question lorsque nécessaire, et oser de ne jamais abandonner les rêves qui nous habitent! Oser les détours, mais rester branchés sur l’essentiel! Oser et oser encore malgré les difficultés.

Parce que c’est de notre avenir dont il est question! Et que cet avenir nous appartient!

par Claire Bolduc
presidente@solidarite-rurale.qc.ca