Le monde rural : convoité par près de 700 000 urbains

27 Mars 2009

Montmagny, 27 mars 2009 - Solidarité rurale du Québec a dévoilé hier les résultats d'un sondage qui mesure les intentions de migration des adultes urbains des RMR de Québec et de Montréal en milieu rural. Ce sondage de Solidarité rurale du Québec a été réalisé en collaboration avec la Chaire Desjardins en développement des petites collectivités de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue et la firme SOM. Le dévoilement a eu lieu hier, dans le cadre de la 16e Conférence nationale de Solidarité rurale du Québec qui se déroulait du 25 au 27 mars à Montmagny et à Cap-Saint-Ignace.

Les intentions de migration
Un résident sur cinq (19,5 %) des RMR de Montréal et de Québec âgé de 18 ans et plus a récemment pensé s'installer dans une municipalité rurale du Québec. Ceci représente environ 700 000 adultes. Interrogés sur le moment où leurs intentions se concrétiseraient, 8,9 % ont affirmé vouloir migrer dans les cinq prochaines années tandis que 10,6 % ne pensent pas le faire dans les cinq prochaines années. Signalons que 12,9 % des adultes des RMR de Montréal et de Québec, ont déjà réfléchi à la possibilité de migrer en ruralité, mais ne le feront finalement pas.

Les facteurs qui influencent le choix
Le sondage s'est aussi attardé aux raisons qui motivent les urbains à vouloir migrer. Ainsi, les adultes des RMR de Montréal et de Québec qui souhaitent migrer recherchent principalement la tranquillité (58,9 %). La recherche de grands espaces ou l'envie de se retrouver dans la nature (21,6 %) et la volonté de fuir la ville et son stress (10,1 %) sont aussi des raisons qui expliquent le choix de ces urbains.

En ce qui a trait aux facteurs les plus déterminants dans le choix d'une municipalité, le sondage indique que les futurs migrants considéreraient, principalement, la disponibilité des services (34,5 %), la proximité de la nature et des grands espaces (24,9 %), la proximité du travail, d'écoles, de la famille ou des amis (13,4 %) et le coût d'acquisition d'une maison ou d'un terrain (8,6 %).

La présence d'un hôpital, d'une clinique, d'un CLSC ou d'une pharmacie représente, pour près de la majorité (47 %) des adultes des RMR de Montréal et de Québec voulant migrer, un service indispensable dans, ou à proximité, de la municipalité qu'ils choisiraient. Les autres services qu'ils jugent essentiels sont une épicerie (25,8 %), des institutions d'enseignement (12,9 %) et un centre d'achats (11,9 %).

La disponibilité d'Internet
46 % des résidents adultes des deux RMR considèrent internet à haute-vitesse comme un facteur qui influencerait, certainement ou probablement, leur choix d'aller vivre dans une municipalité rurale plutôt qu'une autre. De façon plus détaillée, 26,7 % affirment que certainement leur choix serait influencé par la disponibilité de la large bande passante. Signalons que chez les jeunes âgés de 25 à 34 ans (45 %), les détenteurs de diplômes universitaires (43 %) et les allophones (43 %), cette proportion est plus élevée.

Méthodologie
La collecte des données a été réalisée par téléphone (trois vagues) entre le 14 janvier et le 12 février 2009 et visait comme population cible les adultes des RMR de Québec et Montréal. En tout, 2101 répondants ont participé au sondage. La marge d'erreur est de 2,8 % pour l'ensemble, et ce, 19 fois sur 20.

À propos de Solidarité rurale du Québec
Créée en 1991 pour assurer le suivi des États généraux du monde rural, Solidarité rurale du Québec a pour mission de promouvoir la revitalisation et le développement du monde rural, de ses villages et de ses communautés, de manière à renverser le mouvement de déclin et de déstructuration des campagnes québécoises. Composée d'une vingtaine d'organismes nationaux, de quelque 200 membres corporatifs et de plusieurs membres individuels, la Coalition agit, depuis juin 1997, à titre d'instance conseil du gouvernement du Québec en matière de ruralité.



Source :    Mélina Morin
                 Agente de communication
                 Solidarité rurale du Québec
                 Téléphone :    819 293-6825
                 Cellulaire :    514 885-7434
                 Courriel : mmorin@solidarite-rurale.qc.ca