Commission nationale d’examen sur l’assurance-emploi

24 Septembre 2013

Solidarité rurale du Québec plaide une approche territoriale

Nicolet, le 24 septembre 2013 – Solidarité rurale du Québec présente aujourd’hui à Trois-Rivières son mémoire à la Commission nationale d’examen de l’assurance-emploi. L’organisation, à la fois coalition et instance-conseil du gouvernement du Québec en matière de ruralité, s’inquiète des répercussions que cette réforme aura sur la vitalité des communautés rurales.

«La réforme telle qu’appliquée va engendrer des baisses de revenus pour les travailleurs et elle entraînera des départs dans nos communautés», a tenu à rappeler madame Claire Bolduc, présidente de l’organisation. «À l’échelle du pays, cela peut paraître anodin, mais du village, ce sera un citoyen de moins dans la communauté, des enfants de moins dans l’école, de l’argent en moins dans les commerces. Nous croyons fermement qu’il est possible de mener une réforme qui respecte nos milieux de vie et renforce la vitalité de nos communautés.»

Pour une réforme de la réforme
Pour ce faire, Solidarité rurale propose de mettre en place une politique de l’emploi cohérente et différenciée sur une base territoriale, une politique respectueuse des juridictions qui reconnaîtrait les stratégies et les plans déjà en action, qui appuierait le développement des compétences chez les travailleurs, et qui soutiendrait des économies locales différenciées.

Par ailleurs, l’organisation réitère l’appel maintes fois lancé au gouvernement du Canada lui proposant de se donner une politique fédérale de la ruralité afin d’élaborer un cadre d’action et de réflexion qui respecte les différences que l’on rencontre sur chacun des territoires, et de donner aux communautés de vrais leviers pour travailler elles-mêmes à leur développement. Rappelons que 95 % du territoire canadien est rural.

«Les ruraux ont droit à la différence et leur prospérité doit être inscrite à même cette différence. À l’instar du gouvernement du Québec, celui du Canada devrait l’affirmer haut et fort. Si le gouvernement fédéral s’inquiète réellement du sort des travailleurs saisonniers, il pourrait investir dans la diversification des économies régionales et dans la valorisation des métiers liés au secteur primaire. Ces économies demeurent la base de la prospérité canadienne. Tant vaut le village, tant vaut le pays», conclut madame Bolduc.

À propos de Solidarité rurale du Québec
Créée en 1991 pour assurer le suivi des États généraux du monde rural, Solidarité rurale du Québec a pour mission de promouvoir la revitalisation et le développement du monde rural, de ses villages et de ses communautés. Composée d'une vingtaine d'organismes nationaux, de plus de 200 membres corporatifs et individuels, la Coalition agit, depuis juin 1997, à titre d'instance-conseil du gouvernement du Québec en matière de ruralité.

- 30 -

Source :  Cynthia Rivard, directrice des communications et des affaires publiques
               Solidarité rurale du Québec
               Téléphone : 819 293-6825, poste 42
               Cellulaire : 819 386-7464
               Courriel : crivard@solidarite-rurale.qc.ca