Budget Landry : un coup d’épaule.

15 Mars 2000

Nicolet, le 15 mars 2000 - « Hier, a expliqué le président fondateur de Solidarité rurale du Québec, monsieur Jacques Proulx, le ministre des Finances, monsieur Bernard Landry, a mis l'épaule à la roue du développement rural du Québec en annonçant, et je cite, "la reconduction, pour une période de cinq ans, des programmes d'agents ruraux, de soutien aux produits du terroir ainsi que du financement de l'organisme Solidarité rurale." Outre les sommes d'argent qu'il nous réserve à titre d'instance-conseil du gouvernement en matière de développement rural, le ministre a raison d'investir simultanément dans l'animation des communautés et dans l'entrepreneurship de certains de leurs artisans. »

« Certes, a commenté Jacques Proulx, les sommes consenties par le budget 2000-2001 à la ruralité sont modestes. Néanmoins, il est possible d'espérer que le dévoilement en juin prochain, par le ministre Jolivet, de la politique sur le développement rural nous réserve quelques surprises en argent sonnant. Comme on le dit couramment : petit à petit, l'oiseau fait son nid. En fait, le plus important c'est d'être à l'agenda politique, d'exister. Parce qu'il y a dix ans, avant la tenue des États généraux du monde rural, le monde rural était d'une certaine façon en voie d'extinction. »

Rappelons que « depuis 1997-1998, Solidarité rurale du Québec est reconnue comme instance-conseil du gouvernement en matière de ruralité » et qu'à ce titre elle remettait, en février 1999 au ministre des Régions, son premier Avis pour une politique gouvernementale de développement rural.

-30-
Source : Marie Anne Rainville, directrice aux affaires publiques
(819) 293-6825 bureau
(514) 953-9328 cellulaire