Engagements

Depuis la création de Solidarité rurale du Québec (SRQ) en 1991, de nombreux enjeux ont mobilisé les forces vives du monde rural. Dès 1996, SRQ se voyait confier le mandat de composer et de présider une équipe de recherche sur les villages prospères au Québec. Un an plus tard, en 1997, SRQ est reconnue officiellement comme Instance-conseil du gouvernement en matière de ruralité, tout en demeurant une Coalition libre et autonome vouée à la revitalisation du monde rural. Puis, en 1998, le ministère du Développement économique et régional confiait à Solidarité rurale du Québec le mandat de former les premiers agents de développement rural (ADR) du Québec. Plus tard, c’est un vaste réseau de plus de 180 agents de développement rural qui verra le jour.

PNRÀ l’époque, SRQ organise de vastes tournées de consultation dans toutes les régions du Québec pour l’obtention d’une première Politique nationale de la ruralité (PNR) en 2001 puis d’une deuxième politique en 2007. L’adoption de ces politiques a remis à l’avant-scène la question de la ruralité au Québec. À cet égard, elles sont venues à la fois consacrer le mouvement de mobilisation que les États généraux du monde rural avaient lancé en 1991 et reconnaître la ruralité québécoise.

Au fil du temps, Solidarité rurale a mené de nombreux chantiers de travail sur des enjeux incontournables pour les milieux ruraux: sauvegarde des petites écoles, des services postaux et des services de proximité, transport collectif, économie des terroirs, culture et patrimoine, avenir de l’agriculture et de la foresterie, migration, nouvelles technologies de l’information, occupation des territoires, pour n’en nommer que quelques-uns.

Notre engagement au fil du temps
Figure: Notre engagement au fil du temps

En plus de ses travaux de recherche, de ses multiples publications et formations, SRQ a organisé au cours des ans, seize Conférences nationales réunissant des milliers de leaders du monde rural, ainsi que quatre grandes opérations de séduction des villages à habiter, les Foires des villages (FDV).

Toutes ces actions ont contribué à attirer l’attention sur les réalisations tangibles des milieux ruraux, à corriger la perception négative à l’égard du monde rural et à favoriser l’affirmation de ce dernier à l’échelle du Québec. Entre autres, l’engagement de SRQ a contribué à révéler un fort besoin des milieux ruraux d’agir localement et de trouver des solutions adaptées aux particularités locales.

Pour relever les nouveaux défis auxquels sont confrontés les milieux ruraux, la mobilisation est toujours de mise. De nouvelles solutions et approches qui sortent des sentiers traditionnels sont requises. Pour ce faire, la reconnaissance du droit à vivre en milieu rural et le soutien à l’exercice de cette liberté de choix sont fondamentaux. Les ruraux ne veulent pas céder à la fatalité et ils ont su démontrer jusqu’à maintenant leur capacité à travailler à l’édification d’une nouvelle ruralité et à démentir les projections qui prédisaient la fin de leur avenir.