Déclaration du monde rural

Les états généraux du monde rural,
réunis à Montréal les 3, 4 et 5 février 1991

Conscients de leurs responsabilités face aux Québécoises et Québécois;

convaincus que le monde rural est actuellement confronté à une grave crise structurelle dans tous les secteurs de l'activité humaine et naturelle;

décidés à prendre en main le développement général et particulier du milieu rural;

prêts à vivre en solidarité d'action dans chacune des régions et entre elles;

assurés de parler au nom de l'intérêt particulier et général des citoyennes et des citoyens du milieu rural;

s'engagent solennellement:

à tout mettre en oeuvre dans leur domaine d'intervention respectif pour favoriser la concrétisation du modèle de développement rural tel que défini par l'exercice des États généraux;

à respecter les éléments spécifiques qui ont été dégagés et qui sont à la base de l'édification de la nouvelle ruralité. Ces éléments sont les suivants:

  • la valorisation de la personne;
  • la prise en charge, par le milieu, de son avenir;
  • le respect et la promotion des valeurs régionales et locales;
  • la concertation des partenaires locaux et régionaux;
  • la diversification de la base économique régionale;
  • la protection et la régénération des ressources;
  • le rééquilibrage des pouvoirs politiques du haut vers le bas;
  • la promotion de mesures alternatives pour un développement durable.

Par cet engagement, nous nous rangeons résolument aux côtés de ceux et celles qui travaillent à inventer et à bâtir une nouvelle société rurale et non pas aux côtés de ceux et celles qui considèrent la désertification de l'espace rural comme une fatalité.