Prix Ruralia-Desjardins | Lauréats 2013

Solidarité rurale du Québec et le Mouvement Desjardins ont dévoilé le 21 mars 2013 les lauréats de la seconde édition du prix Ruralia-Desjardins récipiendaires de 40 000 $ en bourses. Ce prix vise à récompenser trois projets d’initiative citoyenne qui ont su mobiliser l’ensemble de leur communauté rurale, se démarquant par leur aspect rassembleur et novateur, dans une perspective de prospérité durable. Trois bourses ont été remises, soit un grand prix de 25 000 $, un prix de 10 000 $ et un prix de 5 000 $. En 2013, ce sont 132 projets issus de plusieurs domaines d’activités et démontrant toute la vitalité du monde rural qui ont été soumis au jury.
 

Les grands lauréats

C’est la Plate-forme agricole de l’Ange-Gardien qui a été désignée grande lauréate, prix associé à une bourse de 25 000 $. Nos grands lauréats ont su trouver une solution concrète à un enjeu majeur pour leur région. Face à un déclin de la relève agricole et à la difficulté pour les nouveaux producteurs à financer le démarrage de leur entreprise, le Centre de recherche et de développement technologique agricole de l’Outaouais, la municipalité de L’Ange-Gardien et leurs partenaires ont mis sur pied un incubateur où les jeunes agriculteurs peuvent démarrer leur entreprise sans avoir à s’endetter par l’achat d’une ferme. Ce site de production clé en main permet à la relève de parfaire les techniques de production, de développer des qualités de gestionnaire ainsi qu'une clientèle régionale. Ainsi, les membres peuvent se bâtir un historique financier et consolider les ressources financières de leur entreprise. Depuis son ouverture en 2010, on y a accueilli 13 entreprises agricoles de différents horizons. Après s’être structurées sur leur site, quatre d’entre elles sont désormais établies sur leur propre ferme. Cette initiative est une solution concrète à un enjeu qui touche non seulement la région, mais l’ensemble de l’agriculture québécoise, faisant de ce projet un exemple à suivre.

Pour connaître davantage leur projet, consultez la prouesse rurale du même nom.
 

Les lauréats du second prix

Le second prix, associé à une bourse de 10 000 $, a été remis au Village d’accueil des Hautes-Laurentides. La mobilisation de cette communauté a permis la mise sur pied d’un concept touristique inédit au Québec se distinguant par sa nature, son authenticité et l’étendue de son offre. Face à une économie mono-industrielle durement éprouvée par la crise forestière, les acteurs municipaux et régionaux se sont associés pour explorer de nouvelles avenues de tourisme rural. Cette offre touristique permet aux voyageurs de provenance nationale ou internationale d’échanger avec les Québécois en habitant dans les résidences des familles hôtes qui les accueillent selon une formule qui privilégie la convivialité, le rapport humain et la découverte du milieu rural. Créée en 2006, cette entreprise d’économie sociale a permis la création de quatre emplois, dont deux à temps plein, et génère de nombreuses retombées locales indirectes dont la diversification de l’économie, la revitalisation du milieu et le renforcement du sentiment d’appartenance.
 

Les lauréats du troisième prix

Le projet lauréat du troisième prix de cette année, récipiendaire d’une bourse de 5 000 $, est le Projet Harmonie inter-communauté de Pointe-à-la-Croix. Dans un contexte de rapports difficiles entre les communautés autochtones et non autochtones, la coordonnatrice de la maison des jeunes du milieu souhaitait améliorer les relations entre les communautés et vaincre les préjugés raciaux qui subsistent chez les jeunes. Rapidement, plusieurs acteurs et intervenants du milieu ont accepté de s’unir. Ainsi, toutes les occasions sont devenues des prétextes pour partager la richesse de leurs différences favorisant les rapprochements interculturels entre les citoyens de la communauté autochtone et des municipalités avoisinantes. Depuis le début du projet, un réel changement s’est installé dans les communautés. Les préjugés, les actes de racisme, d’intimidation, de vandalisme et de violence ont significativement diminué. Ces retombées positives ont encouragé les partenaires à travailler sur un territoire grandissant et à organiser de plus en plus d’activités.

Pour connaître davantage leur projet, consultez la prouesse rurale du même nom.