Prix Ruralia-Desjardins | Lauréats 2012

Le Mouvement des caisses Desjardins et Solidarité rurale du Québec ont dévoilé le 15 mai 2012 les lauréats de la première édition du prix Ruralia-Desjardins. Ce prix est assorti d’une bourse de 25 000 $ et vise à récompenser un projet d’initiative citoyenne qui a su mobiliser l’ensemble de la communauté rurale dont il est issu, se démarquant par son aspect rassembleur et novateur, dans une perspective de prospérité durable. Au total, ce sont 98 projets qui ont été soumis au jury, issus de plusieurs domaines d’activités et démontrant toute la vitalité du monde rural.

Vivez la remise du prix...

Le grand lauréat 2012

C’est la Coopérative de solidarité de Baie-Johan-Beetz qui a été désignée grande lauréate de cette première édition du Prix Ruralia-Desjardins. Le village de Baie-Johan-Beetz avait vu fermer son épicerie en 2002. Les 94 habitants devaient, depuis ce temps, parcourir 70 km pour aller faire leur marché. Conscients que la problématique s'étendait à plusieurs services de proximité, qu'ils assistaient malheureusement à la dévitalisation de leur communauté et surtout, constatant que s'ils ne se prenaient pas en main, rien ne s'améliorerait prochainement, les leaders du village ont décidé de se donner une structure pour travailler ensemble et changer cette dynamique. Après avoir tenu 16 activités de collecte de fonds et vendu 230 cartes de membres, les citoyens ont inauguré en 2011 « Les Choix de Marguerite », du nom de l’une des fondatrices du village, une coopérative qui offre les services d’une épicerie, d’une station-service, d’un bureau de poste et d’un café Internet. Un projet de serre, qui fournirait aux citoyens de Baie-Johan-Beetz et des environs des légumes et des fruits frais à l’année, est sur la table à dessin de la Coopérative.

Pour connaître davantage leur projet, consultez la prouesse rurale du même nom.
 

Un coup de cœur

Les membres du jury ont par ailleurs décidé de créer une mention « coup de cœur », spécifiquement pour un projet présenté dans le cadre du concours, à laquelle sera associée une bourse de 5 000 $. Le projet d’Alexandre Poulin, 13 ans, et de ses collègues de Port-Menier sur L’Île-d’Anticosti, méritait en effet, selon le jury, une mention spéciale. Le manque d’activités pour les jeunes a d’abord incité Alexandre à mettre de l’avant un projet permettant de mettre en place des structures pour un parc de vélos. De fil en aiguille, son projet a grandi pour faire également place à un sentier pédestre pour les personnes âgées et les jeunes familles, près duquel seront aménagées des stations d’exercice et des tables, de façon à en faire un lieu de rassemblement intergénérationnel pour tous les habitants du village. Alexandre et ses collègues organisent des collectes de fonds et convainquent les différentes organisations de soutenir leur projet, dans l’espoir de voir leur rêve de parc de vélos intergénérationnel se réaliser dès cet été.