Se préparer

DanvillePlus qu’un projet individuel, s’installer à la campagne est une décision qui implique tous les membres de la famille.

Pour les jeunes enfants, le changement risque d’être moins bouleversant, mais pour les adolescents ou pour les conjoints, le déménagement peut s’avérer plus difficile. Ce choix donne forcément lieu à une rupture avec des habitudes, un milieu et un environnement.

Une réflexion qui doit déboucher sur une décision

Le désir de s’installer en campagne est largement répandu au sein de la population. Cependant, seule une infime partie décide de faire le pas.

S’il répond à un désir, migrer peut permettre de concrétiser des aspirations, un projet de vie ou un projet d’entreprise. Pour ce faire, la réflexion doit déboucher sur un processus de décision. Celui-ci prend généralement en compte :

  1. les aspirations individuelles et familiales (tangibles et intangibles);
  2. les avantages et les inconvénients de continuer à demeurer en ville;
  3. les avantages et les contraintes d’aller s’installer à la campagne.

Paysage d'hiver à Nicolet-YamaskaUn inventaire est essentiel si l’on veut prendre une décision éclairée, au-delà d’un jugement hâtif sur les facteurs de répulsion de la ville (pollution et smog, trafic, caractère impersonnel des relations, etc.) et les facteurs d’attraction du monde rural (la qualité de vie, l’espace, l’accès à la propriété, les services personnalisés, un environnement sain pour les enfants, etc.).

On doit considérer ces facteurs à moyen et à long termes, car ce qui peut sembler un avantage à court terme peut aussi s’avérer une contrainte à long terme.

Le choix d’un lieu pour concrétiser la décision de s’installer

La décision concernant le lieu d’installation exige de l’avoir mûrie avec soin. Le choix de ce lieu doit correspondre aux besoins actuels du ménage mais aussi à ses aspirations ; le coup de foudre ne suffit pas toujours. Il faut notamment prendre en compte la qualité de vie que l’on y trouve et l’accueil de la collectivité.

à CacounaLe processus de décision peut s’échelonner de la manière suivante :

  • Évaluer tout d’abord ses besoins et ceux de toute la famille (par exemple, les activités sociales des adolescents et le problème de transport qui en découle).
  • Évaluer ensuite les services offerts par les différents milieux (garderie, transports publics, écoles, camp de jour, hôpital, loisirs et activités récréatives, vie communautaire, activités culturelles, accès à Internet, etc.).
  • Mettre en balance les besoins et les aspirations du ménage avec ce qu’offre chaque milieu afin de choisir celui qui y répond le mieux.

Du temps pour bien s’informer

L’évaluation d’un projet implique des échanges fréquents avec plusieurs interlocuteurs, de même que la collecte de nombreuses données auprès de représentants d’institutions en milieu rural.